Publié le 2 commentaires

Parce que je le vaux bien !

Et pourquoi pas ...

Soucieuse de bien, ou au moins de mieux consommer, pour prendre soin de moi par exemple, et bien j’ai commencé l’année dernière à m’intéresser aux shampoings solides. Pour qui, pour quoi, me diriez-vous ? Et bien pourquoi pas …

Enfin, j’en suis quand même venue à m’intéresser à ce sujet parce que dans ma salle de bain, nous sommes au moins 5 à y passer quotidiennement; alors voir tous ces flacons et autres emballages et suremballages de ceci ou de cela pour la douche, pour les dents, pour le visage, pour le corps et j’en passe, çà commençait sérieusement à me poser question, en plus de remplir mes poubelles. Surtout que certains emballages ne sont pas encore clairement identifiés comme produits à jeter dans ma poubelle bleue ou produits à recycler dans ma poubelle jaune. De quoi s’arracher les cheveux !

Et là, vous remarquez la jolie transition (çà vous défrise, hein …. Bon allez, j’arrête là) ? : j’en suis donc venue à m’intéresser aux shampoings solides.

L'essayer, c'est l'adopter

J’ai alors pris mes 10 doigts et mon ordi, et après quelques recherches pour me faire une idée du « où, quoi, comment », je suis allée sur le site, Lamazuna, où j’avais déjà précédemment acheté des brosses à dents rechargeables (mais je vous en reparlerai une autre fois). J’ai alors commandé cette fois-ci un shampoing solide, pour essayer enfin.

J’hésitais en effet depuis un moment, mais comme pour beaucoup d’entre nous, le changement, ce n’est pas toujours facile à appréhender. Je me suis donc jetée à l’eau, enfin si je peux dire ! Je me suis surtout jetée sous ma douche (attention çà glisse !) pour essayer ma nouvelle découverte. Et je n’ai pas été déçue ! C’est clair, j’ai adoré !!! Aussitôt essayé, aussitôt adopté ! Depuis, je n’utilise que du shampoing solide.

Consommer autrement

Curieuse et touche-à-tout comme je suis, je ne pouvais pas en rester là. En effet, l’idée m’est vite venue d’essayer de fabriquer moi-même ce petit cube de shampoing. Alors, ni une, ni deux, me voilà de nouveau à prendre mes 10 doigts et mon ordi, et à chercher des info là-dessus.

Et je suis tombée sur ce site Mieux vivre autrement, (avec des idées qui me parlent) et sur cet article en particulier.

Après avoir lu et relu la façon de faire, les recommandations, et après m’être équipée de ce qu’il fallait, j’ai donc fabriqué mes premiers shampoings. Et là encore, j’ai adoré !!! Et la fabrication, et l’utilisation, avec les ingrédients qui me correspondent (huile de noisette, poudre d’argile et hydrolat d’ylang-ylang).

Si tout cela vous intéresse, je vous invite à visiter les 2 sites susnommés, ils sont vraiment riches d’informations. Je n’ai rien à gagner en échange, c’est juste pour le plaisir de partager mon expérience en matière de consommer autrement.

Prenez soin de vous

N’hésitez donc pas à franchir le cap à votre tour. Acheter tout fait dans les boutiques éco-responsables ou faire soi-même, si c’est bon pour nous, c’est bon pour notre planète, et inversement … Parce que nous le valons bien, non ?

Tout simplement

Fred

2 réflexions au sujet de « Parce que je le vaux bien ! »

  1. J’ai déjà participé à des ateliers pour faire mon shampoing ou mon savon, la liste des ingrédients est limitée, c’est mieux !! 🙂

    1. J’évite aussi les recettes avec moultes ingrédients qu’il faut généralement en quantité infime et qui ne sont pas forcément essentiels à la recette (comme les HE que je proscris car l’aromathérapie ne s’improvise pas, je ne suis pas experte en cela car encore moins formée). Quant aux ateliers, je n’ai jamais essayé (pas sûre qu’il y en ait d’organisés par chez moi. Je ne sais pas). A voir, pourquoi pas ?

Allez, on tape la discut' ...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.