Publié le Laisser un commentaire

En avril, ne perds pas le fil

Nous voilà en avril ?!? Comme le temps file … Bon, je sais, elle était facile cette rime-là. Youpli, youpla !

Allez, haut les cœurs ! Au vu de l’actualité (qui dure depuis une éternité, je trouve), on garde espoir, on garde le moral. On tient le cap, on tient le bon bout. Bref, on ne perd pas la boule, on ne perd pas le fil !

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour écrire des articles avec des mots en lien avec son travail !?! J’aurais été horlogère, je vous aurais dit « on ne perd pas son temps ». Et j’aurais été esthéticienne, je vous aurais dit « on ne perd pas la face » (çà marche aussi pour les alpinistes, mais ce n’est pas un métier). Vous remarquerez en tout cas que toutes ces expressions ne riment pas avec « avril ». J’ai donc bien fait de travailler dans le textile !

 

Ah je suis en forme, moi, aujourd’hui. Enfin je ferai peut-être moins la brave tout à l’heure quand  il faudra m’enlever des fils (tiens encore eux ! Décidément ! Sacré mois d’avril). Rien de grave, rassurez-vous; il a juste fallu m’enlever un vilain bouton gênant. Mais non, pas un bouton de mon chemisier ! Un botryomycome exactement. Retenez bien ce mot, il vaut des points au Scrabble ! Faut juste savoir le placer (et piquer un « y » à l’occasion dans un autre jeu pour que çà rapporte encore plus de points, vu que les jetons blancs comptent que dalle !)

Bon revenons à mon bouton, euh non, à nos moutons. Mais non, je ne suis pas bergère; je vous dis que je suis couturière !

Référencement et visibilité

Donc revenons à mes bobines, mes tissus, mes ciseaux, ma machine, toussatoussa. Et ben non, en fait : Poisson d’avril !

Mais c’est quoi cette blague ? Non, ce n’est pas une blague, juste mon occupation du moment. En fait, pour garder le fil (conducteur !) de mon activité de créations en tissu, je dois m’occuper aussi de diverses tâches, autres que celles purement textiles et pourtant nécessaires à mon job.

Quand je vous le disais qu’être micro-entrepreneuse, c’était avoir plusieurs casquettes !

Ce mois-ci, je troque donc pour quelques jours ma machine à coudre pour mon ordinateur. Me voilà plus activement dans l’antre de la bête pour tenter de gagner en visibilité. A moi l‘optimisation de référencement de ma boutique en ligne, le SEO, les mots-clés, les analyses, les contenus, et j’en passe.

Rien à voir avec mes bobines, mes tissu et mes ciseaux, hein ? Ben si, un peu quand même, puisque même là, il est aussi question de toile, de liens, de trame, d’articles ou d’étiquettes par exemple. Tout est lié finalement !

Sur la toile

Tout çà pour dire que dans cette période où le lien social physique est mis à rude épreuve, il est important de ne pas perdre le fil de ses convictions, ses valeurs et ses objectifs.

A défaut de pouvoir participer à des marchés de créateurs et de rencontrer du public, seule derrière ma machine à coudre, et pour ce mois, derrière mon écran, je m’accroche, je persévère pour espérer gagner plus décemment ma croûte un jour.

Ma boutique en ligne n’est donc qu’une ébauche de mon activité de créations textiles. Il me faut trouver mes marques, faire ma place, sur cette toile si grande qu’est le web, comme ailleurs.

Si l’optimisation de la visibilité de mon e-shop est essentiellement de mon ressort par des manipulations informatiques dont je ne comprends pas toujours tout, il n’en demeure pas moins que le bouche à oreille reste un excellent moyen pour se faire connaître.

Du bouche à oreille

Alors je ne vous cache pas que je compte un peu aussi sur vous pour parler de ma boutique en ligne autour de vous.

Pour cela, partagez par SMS, mail, pigeons voyageurs si vous en avez ou via vos réseaux sociaux pour les plus modernes, les articles qui vous ont plu (vous remarquerez là aussi que j’ai bien choisi mon métier, « article » pouvant tout à la fois désigner « accessoires textiles » que « bafouilles de la Frédouille« ).

Et vous savez quoi ? Le partage c’est comme le loto : c’est facile, c’est pas cher (c’est même gratuit), et çà peut rapporter gros (c’est beau de rêver !). Et puis, çà fait plaisir aussi.

Du coup pour conclure, je vous laisse le mot de la fin : laissez-moi un petit commentaire (ou même un grand !), histoire de taper la discut’ … et de ne pas perdre le fil …

Publié le Laisser un commentaire

Mars à sacs !

Non, non, mon clavier n’a pas fourché ! Vous avez bien lu  » Mars à sacs ! » … Je suis juste d’humeur joyeuse, inspirée par le titre d’un film – que je n’ai pas vu – qui m’a donné l’idée du titre de mon propre billet du jour. Bref, je ne sais pas vous, mais moi, le soleil, çà me rebooste complétement.

Carpe diem !

Après cet hiver plutôt tristounet, durant lequel pour ma part, j’étais presque en mode hibernation, me voilà au taquet. Certes j’ai travaillé ces dernières semaines passées. « Un peu ? » me demanderiez-vous; « à mon rythme », vous répondrais-je, « en profitant de chaque présent. C’est mon crédo (n’est-ce pas ma Frédo ? – je vous l’avais dit que j’étais d’humeur joyeuse, limite concon. On dira que c’est la faute au soleil !).

Nous voici donc (déjà !) en mars, en non sur Mars, comme Persévérance voudrait bien nous y embarquer alors qu’il y a déjà tant à faire ici !

Bientôt le printemps, les jours qui rallongent, le soleil qui se fait plus présent et les jardins qui refleurissent. Et ben tout çà, moi, çà me motive à reprendre plus assidument la machine à coudre et à me projeter vers les beaux jours. Bon, s’il fait trop beau, pas dit que je reste longtemps derrière ma machine, hein … La plage n’étant qu’à un coup d’ailes de goéland de chez moi, vous risquez de me trouver plus souvent là-bas. Hé hé …

Donc, avant qu’il ne fasse trop beau pour aller faire bronzette (mais je vous rassure, çà n’arrivera pas car ce n’est franchement pas mon truc, la bronzette !), j’ai commencé à vous coudre des petits (et des grands) sacs pour aller à la plage, au marché, au boulot ou simplement pour vous promener, pour, dans tous les cas, faire la coquette, voire même la crâneuse. On va s’gêner, tiens !

Sacs à bandoulières

Tout d’abord, voici mes sacs à bandoulière, réversibles pour certains, pour aller faire la coquette en ville ou au bureau.

En tissus de coton joliment imprimés, ces sacs sauront vous accompagner partout et porteront pour vous tout ce dont vous avez besoin (vos tongs ? votre dernier bouquin ? votre encas de midi ? Enfin, tout ce que vous voulez, çà ne me regarde pas après tout …)

Sacs en Tissu - Fourre-Tout - Aigrettes de Pissenlit
"Aigrettes de pissenlit"
Sac Fourre-Tout - Petites Fleurs et Fines Rayures
"Rayures"
Sacs en tissu - Fourre-tout - Flamants Roses
"Flamants roses"

Sacs cabas

Aussi, pour aller chercher vos légumes au marché ou vos fruits chez le primeur (ou vice-versa), ces sacs cabas feront leur petit effet lors de votre sortie. De quoi vous faire rougir comme une tomate ? Pas besoin, l’un des sacs s’en charge déjà, avec son joli tissu imprimé. 

Tous ces cabas ont été confectionnés aux petits oignons (dont un en particulier, au vu des motifs). Et tout çà, rien que pour vous ! Elle est pas belle la vie ?!?

Cabas - Tomates & Pois Multicolores
Sac cabas "Tomates"
Nouveautés - Sacs en Tissu - Sacs Cabas
Sac cabas "Petits oignons blancs"

Allez, je vous laisse enfiler votre chapeau et votre robe fleurie. Et hop, c’est parti pour aller faire des envieux et des jalouses avec vos superbes sacs ! Avant cela, je vous attends dans ma boutique pour vous parer de vos plus beaux accessoires textiles !

Et si vous hésitez entre 2 sacs, je ne saurais que vous conseiller de suivre le merveilleux conseil de Goethe (je le veux dans mon équipe, celui-là ! Il a raison !) :

Veux-tu vivre heureux ? Voyage avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir.

 

Publié le Laisser un commentaire

Mes débargoulettes

Les débarbouillettes, vous connaissez ?!? … C’est pour se débarbouiller !

Et comme je suis en Normandie, moi, je vous invite à découvrir mes débargoulettes ! (Comprennent celles et ceux qui connaissent – et mangent ! – la teurgoule, ce dessert au riz et à la cannelle à se tordre la … goule, tellement c’est trop bon !!!).

Pratiques, mes débargoulettes seront pour vous l’accessoire indispensable pour nettoyer votre visage lors de vos soins de beauté.

Mes débargoulettes ont 2 faces nettoyantes :

  • côté imprimé en coton pour humidifier en douceur votre peau avant le soin
  • coté nid d’abeille pour accompagner l’effet exfoliant de vos produits de gommage et masques : les petites alvéoles du tissu nid d’abeille débarrasseront efficacement votre peau de ses résidus.
Gant de Toilette - Fées et Tâches Mouchetées
Gants de Toilette - Fées et Tâches Mouchetées
Gant de Toilette - Fées et Tâches Mouchetées

Le côté imprimé est doublé de 2 tissus à motifs différents, rendant ainsi ce gant réversible pour varier les plaisirs.

Quelque soit le coté imprimé choisi, vous avez toujours 1 face en tissu et 1 face en nid d’abeille.

Gant de Toilette - Fées et Tâches Mouchetées
A utiliser également comme simple gant de toilette, pour se savonner le visage, pour se démaquiller ou pour le corps, sous la douche ou dans votre bain. C’est au choix !

Alors, elles sont pas chouettes, mes débargoulettes ?!?

Plusieurs modèles à venir et possibilité de réaliser d’autres modèles à la demande. N’hésitez pas à me contacter !
Publié le Un commentaire

Bulletin d’information d’Octobre

Factotum

Dans mon nouveau métier de micro-entrepreneuse, il me faut être polyvalente. En plus de confectionner des articles textiles, je suis aussi, et entre autres :

  • administratrice de site, pour mettre en ligne ce que je vends – çà va, je maîtrise un peu le « truc »
  • photographe, pour vous montrer ce que je vends – bon, j’avoue, certaines de mes photos ne sont pas terribles. L’objectif des prochaines semaines est justement de m’améliorer en ce sens
  • metteur en scène, pour mettre en valeur ce que je vends – promis, je vais demander de l’aide à Roger Harth pour les décors et à Donald Cardwell pour les costumes
  • rédactrice, pour vous décrire le mieux possible ce que je vends, et pour vous écrire mes articles – merci mon dico en ligne pour le titre de celui-ci ! Et là, j’en vois plein qui tapent sur leur clavier le titre en question pour savoir ce que çà veut dire … Hé, hé …
Micro-entrepreneuse, c’est donc un boulot à plein temps, pour lequel il faut également savoir anticiper. Comme par exemple penser à Noël … quand on n’est qu’au mois d’octobre. Je relève le défi quand je ne sais pas à l’instant même ce que je vais faire à manger pour aujourd’hui …

Prise de conscience

Et oui, effectivement, Noël arrive à grands pas. Et qui dit Noël, dit cadeaux, et qui dit cadeaux, dit emballages. Et là, c’est un sujet qui m’interpelle, quand je constate d’année en année le gaspillage qui est fait en la matière. Quel écœurement en effet que de constater le 25 décembre au soir le débordement de nos poubelles de tous ces cartons et autres papiers d’emballages.

Alors je me suis dit cette année, j’allais m’y prendre autrement, parce que quelle galère aussi de faire ses paquets-cadeaux sans déchirer le papier ou quand le cadeau est biscornu, ou sans batailler avec le scotch qui colle là où on ne veut pas.

Pochettes-cadeaux

Pour ce faire, j’ai alors tout simplement repris de vieux emballages en papier ou en carton et m’en suis inspirée, pour créer des pochettes cadeaux en tissu. Et comme il n’y a pas de mal à se dire du bien, je suis plutôt contente du résultat. Voyez plutôt …

Sacs à cadeaux ... de Noël

Toujours dans cet esprit de gestes éco-responsables et du non au gaspillage, ces pochettes m’ont alors donné d’autres idées, dont la confection spéciale Noël de sacs à cadeaux.

Emballages - Sacs Cadeaux - Père Noël - Rouge Blanc

Ces sacs comme ces pochettes sont réutilisables. Celles et ceux à qui vous les offrirez pourront en effet à leur tour utiliser ces emballages pour offrir leurs cadeaux – j’aime bien cette idée du sac qui passe de main en main, un peu comme les livres dans les fameuses boîtes du même nom qui fleurissent un peu partout, dans le but de leur donner une deuxième, troisième, ixième vie plutôt que de finir aux oubliettes.

Une fois offerts, ces emballages pourront aussi être jalousement gardés par les destinataires de vos cadeaux, qui les utiliseront comme sacs de courses, pochettes de rangement, sacs de transport de nécessaire de voyage ou pochettes à trésors. Là aussi, ces emballages trouveront une nouvelle vie !

Alors si vous aussi, vous souhaitez entrer dans une démarche éco-responsable et ne plus voir jeter ces produits éphémères qui, à peine servis, finissent à la poubelle, n’hésitez pas à fureter dans le rayon des emballages cadeaux, vous y découvrirez sans doute votre bonheur et trouverez en détail les description et tarif de chaque article.

N’oubliez pas que je peux également confectionner des articles sur mesure, aux tailles et tissus de votre choix. Pour cela, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire de contact.

Et si vous êtes à court d’idée de cadeaux pour les fêtes, passez me voir d’ici quelques jours : j’aurai des articles à vous proposer. Alors à très vite !

Bonne journée !

Publié le Laisser un commentaire

Bulletin d’information de Septembre

… il serait temps, parce qu’on est déjà presque en Octobre …

Quoi de neuf ?!?

Voilà plus de 3 semaines maintenant, je vous annonçais le lancement de ma micro-entreprise de fabrication d’articles textiles lavables réutilisables.

Pour vous montrer ce que je propose à la vente, j’ai donc créé le site toutsimplementfred.fr

, ce qui me permet, par là-même, de proposer mes articles à la France entière ! Je n’irai pas au-delà de nos frontières (tant pis pour les Martiens !), dans un souci de cohérence avec l’éthique de ma boutique (tiQUE, tiQUE) (*), le but de ma micro-entreprise étant tout de même de vendre « local ».

En effet, et comme vous l’aurez remarqué, Tout simplement Fred est tourné vers une démarche écoresponsable, celle de prendre conscience de ce que l’on consomme, en cherchant à améliorer cette façon de consommer en se fixant, entre autre, l’objectif du Zéro Déchet.

Zéro déchet, kézako ?

Le Zéro Déchet, c’est donc raisonner sa consommation (alimentaire, de biens, énergétique, …). C’est :

  • Refuser tout ce qui est à usage unique et privilégier les achats en vrac
  • Réduire sa consommation de biens
  • Réutiliser ce qui peut l’être
  • Recycler ce qui ne peut pas être réutilisé
  • Composter (Rot en anglais) les déchets organiques

Je vous évoque ainsi brièvement le concept des « 5 R » de Béa Johnson, visant à réduire l’impact de nos déchets au quotidien.

La chasse au gaspillage

Pour moi, le Zéro Déchet, cela signifie surtout « halte au gaspillage ! » D’où l’idée pour ma micro-entreprise d’articles réutilisables.

En effet, faisons la chasse aux produits du supermarché comme les essuie-tout, qu’on prend et qu’on jette sans se soucier de savoir ce que cela devient une fois dans notre poubelle.

Idem pour les serviettes hygiéniques ! Ayant 2 filles, je vous laisse deviner la quantité de serviettes achetées et jetées, sans trop savoir, en plus, de quoi sont composés ces produits, les articles dans les journaux et sur Internet mettant de plus en plus en avant leurs nocivités sur notre santé.

Et mes filles étant coquettes, que dire des kilos de disques de coton jetés après le démaquillage !

Il me fallait donc remédier à tout ce gâchis !

Changer ses habitudes

Aimant coudre, je me suis donc d’abord lancée dans la confection d’essuie-tout, avec des tissus qui me restaient de précédents bricolages. Une fois en place dans la cuisine, il a fallu un peu de temps pour adopter (et surtout faire adopter) de nouvelles habitudes de vie.

Cela fait presque un an que n’apparaissent plus sur ma liste de courses, ni dans mes placards, ces maudites feuilles jetables ! C’est qu’on avait des adeptes à la maison ! Mais depuis mes essuie-tout maison, chacun a revu sa façon d’en consommer : on s’en sert moins à tort et à travers. Et surtout, on en prend soin parce que c’est joli !

Concernant les serviettes hygiéniques lavables et réutilisables que j’utilise maintenant depuis plus d’un an, ma poubelle n’en est que plus soulagée (et mon porte-monnaie aussi !). Côté pratique, je trouve çà hyper confortable, vraiment absorbant, discret, facile d’entretien.

Ce qui peut rebuter, c’est le trempage des serviettes pleines de sang dans une bassine d’eau avant lavage en machine. C’est un cap pas toujours facile à franchir, qui personnellement ne m’a pas posé de problème.

Quant au coton à démaquiller, le Père Noël de l’an passé a fait 2 nouvelles adeptes des lingettes maison, aux tissus colorés (qui brillent même la nuit !). Là aussi, ce fut une belle prise de conscience : revoir ses mauvaises habitudes, pour le bien de chacun, et pour celui de la planète aussi !

C’est donc doucement mais sûrement qu’à la maison, les habitudes changent. C’est le premier pas qui compte, comme on dit. Et la plus grande satisfaction pour moi, c’est quand ce premier pas est accompagné d’autres, et à plusieurs !

Soyons éco-responsables

Chacun de nous peut en effet tendre vers cet objectif du Zéro Déchet. Cela ne se fait pas en un jour, c’est certain. Le tout, c’est de prendre conscience et de commencer. Comme je le disais par ailleurs, petit à petit on devient colibri. Vous savez, ce petit oiseau qui, à sa mesure et avec ses moyens, apporte sa contribution à la construction d’un monde meilleur, plus sain, plus écologique, plus économique.

Tout seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin ...
Tout simplement Fred, accessoires et sacs en tissu
Proverbe Africain
Designer

Tout simplement Fred est donc là pour vous aider à poursuivre vos premiers pas vers le Zéro Déchet : je vous parlais récemment de l’arrivée de nouveaux produits dans ma boutique, comme les sacs à vrac, pratiques pour aller acheter vos fruits et légumes au marché et pour stocker vos denrées dans votre garde-manger. D’autres sacs sont en cours de confection.

Bientôt dans la boutique

En lien avec la cuisine, je vous prépare aussi actuellement des feuilles d’emballages alimentaires, en tissu imperméabilisé à la cire d’abeille. Des alternatives au film étirable et au papier aluminium existent !

Ce sera à découvrir dans la boutique d’ici quelques jours (le temps de prendre des photos et de mettre tout çà en ligne). Çà y est, c’est en ligne !

Je vous reparlerai dans mon prochain bulletin d’information des pochettes-cadeaux, dont vous devriez trouver d’ici peu les versions pour Noël. Halte au gaspillage de papier d’emballage !

Je profite d’ailleurs de l’occasion pour vous préciser que tous mes articles sont délivrés sans emballage superflu. Écoresponsable jusqu’au bout, pas vous ?

(*) Version revisitée d'une chanson qui a marqué mon enfance
FrédériQUE, tiQUE, tiQUE (et oui, j'suis une fille !)
Dans sa p'tite boutique
Vendeuse de lingettes (et non, je ne vends pas des allumettes)
Dans sa maisonnette (c'est quand même plus confortable qu'une brouette)
Tout simplement Fred, accessoires et sacs en tissu

Voilà, voilà … Allez, au plaisir de vous lire à mon tour (n’hésitez pas à déposer vos commentaires juste après). Et à très vite dans ma boutique !!!

Publié le Laisser un commentaire

« C’est çà être une femme … »

Comme le dit Jeanne Cherhal dans l’une de ses chansons, çà arrive « douze fois par anrégulièrement » (…) « c’est beau et pourtant çà fait mal« . Vous aurez compris qu’elle parle des règles, des ragnagna, des trucs, appelez çà comme vous voulez. Ce n’est pas toujours la meilleure période dans ces cas-là, pour nous les femmes, parce que çà tombe toujours quand il ne faut pas, quand on n’a pas envie, quand on n’a pas toujours ce qu’il faut dans son sac pour mettre dans sa culotte. Et en plus, oui, souvent, çà fait mal.

Alors pour rendre plus douce et confortable cette période pas toujours drôle, je vous propose des serviettes hygiéniques lavables réutilisables, en coton certifié sans substances nocives pour la peau, la santé et l’environnement.

Imperméables grâce au tissu pul, et assez absorbantes (2 épaisseurs de tissu éponge bio en insert), elles conviennent pour les flux légers à moyens. De même, elles peuvent être utilisées en protège-slips, en cas de petites fuites urinaires.

Légères, douces au toucher et agréables au contact de la peau, ces serviettes hygiéniques se font discrètes dans la culotte. Aussi, elles ne prennent pas de place dans le sac à main, repliées sur elles-mêmes maintenues par les boutons-pression.

Et comme ces serviettes hygiéniques sont lavables réutilisables, c’est un pas de plus vers l’objectif zéro déchet.

Alors, qu’est-ce que vous attendez pour aller découvrir ces serviettes dans la boutique ?!?

Serviettes hygiéniques lavables "Asanoha/rose"
Publié le 2 commentaires

Parce que je le vaux bien !

Et pourquoi pas ...

Soucieuse de bien, ou au moins de mieux consommer, pour prendre soin de moi par exemple, et bien j’ai commencé l’année dernière à m’intéresser aux shampoings solides. Pour qui, pour quoi, me diriez-vous ? Et bien pourquoi pas …

Enfin, j’en suis quand même venue à m’intéresser à ce sujet parce que dans ma salle de bain, nous sommes au moins 5 à y passer quotidiennement; alors voir tous ces flacons et autres emballages et suremballages de ceci ou de cela pour la douche, pour les dents, pour le visage, pour le corps et j’en passe, çà commençait sérieusement à me poser question, en plus de remplir mes poubelles. Surtout que certains emballages ne sont pas encore clairement identifiés comme produits à jeter dans ma poubelle bleue ou produits à recycler dans ma poubelle jaune. De quoi s’arracher les cheveux !

Et là, vous remarquez la jolie transition (çà vous défrise, hein …. Bon allez, j’arrête là) ? : j’en suis donc venue à m’intéresser aux shampoings solides.

L'essayer, c'est l'adopter

J’ai alors pris mes 10 doigts et mon ordi, et après quelques recherches pour me faire une idée du « où, quoi, comment », je suis allée sur le site, Lamazuna, où j’avais déjà précédemment acheté des brosses à dents rechargeables (mais je vous en reparlerai une autre fois). J’ai alors commandé cette fois-ci un shampoing solide, pour essayer enfin.

J’hésitais en effet depuis un moment, mais comme pour beaucoup d’entre nous, le changement, ce n’est pas toujours facile à appréhender. Je me suis donc jetée à l’eau, enfin si je peux dire ! Je me suis surtout jetée sous ma douche (attention çà glisse !) pour essayer ma nouvelle découverte. Et je n’ai pas été déçue ! C’est clair, j’ai adoré !!! Aussitôt essayé, aussitôt adopté ! Depuis, je n’utilise que du shampoing solide.

Consommer autrement

Curieuse et touche-à-tout comme je suis, je ne pouvais pas en rester là. En effet, l’idée m’est vite venue d’essayer de fabriquer moi-même ce petit cube de shampoing. Alors, ni une, ni deux, me voilà de nouveau à prendre mes 10 doigts et mon ordi, et à chercher des info là-dessus.

Et je suis tombée sur ce site Mieux vivre autrement, (avec des idées qui me parlent) et sur cet article en particulier.

Après avoir lu et relu la façon de faire, les recommandations, et après m’être équipée de ce qu’il fallait, j’ai donc fabriqué mes premiers shampoings. Et là encore, j’ai adoré !!! Et la fabrication, et l’utilisation, avec les ingrédients qui me correspondent (huile de noisette, poudre d’argile et hydrolat d’ylang-ylang).

Si tout cela vous intéresse, je vous invite à visiter les 2 sites susnommés, ils sont vraiment riches d’informations. Je n’ai rien à gagner en échange, c’est juste pour le plaisir de partager mon expérience en matière de consommer autrement.

Prenez soin de vous

N’hésitez donc pas à franchir le cap à votre tour. Acheter tout fait dans les boutiques éco-responsables ou faire soi-même, si c’est bon pour nous, c’est bon pour notre planète, et inversement … Parce que nous le valons bien, non ?

Tout simplement

Fred

Publié le Laisser un commentaire

L’affaire est dans l’sac …

... à vrac !

Venez découvrir les nouveaux articles de ma boutique les sacs à vrac !

Pouvant contenir jusqu’à 1,2 kg de fruits et légumes, voici l’accessoire indispensable à emmener au marché. Idéal aussi pour stocker vos oignons, pommes et terre et autres aliments dans votre garde-manger. Pratique également pour y mettre votre petit linge sale en voyage, vos accessoires pour le sport, ou pour tout ce que vous voulez en fait !

Alors, prêts pour une course … en sacs à vrac bien sûr ! Je vous retrouve dans ma boutique !

Publié le 4 commentaires

La grande lessive (?)

C'est bien vrai çà !!!

Bon, c’est bien beau de fabriquer des articles textiles lavables réutilisables. Mais qui dit « lavable », dit « lessive ». Et qui dit « lessive », dit « oui mais laquelle ?!? »

Je vous propose donc aujourd’hui non pas de laver notre linge sale en famille, mais plutôt de laver notre linge tout court, avec les bons produits qu’il faut. Pour le respect du linge d’abord, de notre peau aussi, de la planète par la même occasion, et de notre machine à laver accessoirement. C’est pas ben vrai, çà ?

Nature

Pas question pour moi de vous faire ici de la pub pour telle ou telle lessive du commerce, parce que j’en n’achète plus guère, parce que je la fais moi-même ! Et oui, m’ssieurs dames ! De la en poudre, de la liquide, j’en fais, et c’est facile !

Je fais ma lessive par exemple avec du savon de Marseille (çà vous connaissez, quoi que, n’est pas savon de Marseille qui veut – mais je vous en reparlerai une autre fois) et aussi avec de la cendre aussi (oui celle de ma cheminée, pas celle de mes clopes, puisque je ne fume pas – c’est pas bon pour la santé !). Et je dois essayer la lessive avec des feuilles de lierre (un bon prétexte pour aller me balader en forêt).

Vous allez faire des merveilles !

Comme je vous le disais, faire sa lessive, c’est facile. Et si je peux la faire, vous le pouvez aussi. Si, si si …

Il y a un très bon article ici qui vous explique par exemple comment faire votre lessive avec de la cendre.

Perso, je suis assez contente de cette lessive, que j’utilise essentiellement pour le lavage des couleurs. Au début çà surprend, parce qu’elle ne mousse pas comme moussent celles qu’on connaît (mais çà vient, je crois, de la qualité de mon bois – à revoir donc). Il n’en demeure pas moins que je la trouve efficace. Et aussi économique !!!

Aussi, je n’ajoute pas d’huiles essentielles – après avoir été grande fan de ces produits, je me suis ravisée : faut quand même maîtriser les bienfaits … et méfaits des HE. En effet, ce ne sont pas des produits si anodins, pour nous comme pour notre planète, quoi qu’On en dise ici ou là … Perso, j’ajoute plutôt des écorces de citron dans la bassine d’eau.

Enfin, je me sers du dépôt restant après filtrage comme crème à récurer pour ma salle de bain. Rien ne se perd, hé, hé !!!

La saleté s'en va !

Pour le lavage du linge blanc et du clair, j’utilise ma lessive en poudre, dont voici la recette :

  • 200 gr de copeaux de savon de Marseille
  • 50 gr de bicarbonate de soude
  • 100 gr de cristaux de soude (à utiliser avec précaution et protections)

Je mixe le tout finement, je transvase dans un bocal hermétique. Et au moment de ma lessive, j’ajoute 2,5 cuillères à soupe de poudre dans le bac dédié de ma machine.

Vous voyez, quand je vous disais que c’est facile !!!

Cadeau bonusque

Comme je n’achète plus de lessive, je n’achète plus non plus d’adoucissant. Je le fabrique également ! Enfin, rien de bien compliqué là aussi :

  • 600 ml d’eau
  • 300 ml de vinaigre blanc

Et oui, c’est tout ! On met le tout dans une bouteille, et c’est prêt ! On peut aussi ajouter des écorces de citron – même si l’odeur du vinaigre ne reste absolument pas sur le linge une fois sec.

Alors, si ce n’est pas déjà fait, vous êtes prêts à vous lancer dans la lessive faite maison ?!? …

Publié le Laisser un commentaire

C’est ouvert !!!

Bienvenue !!!

Bon, et bien voilà, la boutique est ouverte !!! … Après moult essais, … moult réglages, … et quelques imprévus aussi …

Après donc toussatoussa, et bien, j’ai l’honneur et la fierté (ben oui, quand même !) de vous accueillir dans ma toute nouvelle boutique. (attention à la peinture encore fraîche) où vous trouverez, je l’espère, de quoi égayer votre quotidien en pensant, entre autre, au zéro déchet.

Quoi de mieux en effet que d’utiliser des lingettes, lavables et réutilisables, pour le petit débarbouillage du matin ou le démaquillage du soir ?

Quoi de mieux aussi que d’utiliser des essuie-tout, également lavables et réutilisables, pour nettoyer les petites saletés faites en cuisine ou simplement essuyer ses fruits et légumes prêts à croquer ou à cuisiner ?

Et quoi de mieux enfin que d’utiliser des serviettes hygiéniques, pareillement lavables et réutilisables pour son confort intime ?

 

Tout ceci est à découvrir ICI.

Au gré de mes créations, vous trouverez également dans la boutique d’autres articles utiles pour le quotidien. En cours de fabrication : des ronds de serviettes personnalisés, ainsi que des porte-couverts pour vos pique-nique ou vos pauses déjeuners au travail. À venir : des sacs à vrac et des sacs pour la congélation de vos aliments.

N’hésitez donc pas à venir visiter la boutique régulièrement, en sachant que chaque article est fabriqué en quantité limitée, pour singulariser le produit.

Et pour vous souhaiter la bienvenue, je vous offre 15% de réduction sur vos emplettes (sans minimum d’achat). Pour cela, appliquez le code promo  » BIENVENUE « , valable jusqu’au 30 septembre inclus !

Par ailleurs, les frais de livraison sont offerts à partir de 30€ d’achat, et ce, toute l’année ! N’hésitez donc pas à partager ces infos autour de vous !!!

Allez, je vous attends dans ma boutique !!! … À tout’ !!!

(Pour toute question ou toute demande particulière, n’hésitez pas à me laisser un commentaire sur cet article ou à me contacter par le formulaire accessible depuis la page d’accueil. J’y répondrai dés que possible et avec grand plaisir !)